Une vie irréprochable

Le témoignage classique est celui où on partage aux autres ce que Dieu a fait dans nos vies. C’est une très belle manière de remercier Dieu pour tout cela et de Lui rendre grâce. Le témoignage serait pourtant vain si notre vie et notre comportement sont contraires aux messages de la bible et vont à l’encontre de la volonté de Dieu. C’est pour- quoi Paul fait des recommandations aux philippiens en disant : « que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d`une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, » Philippiens 2. 15

Il serait aussi vain si nous sommes des chrétiens « grincheux » Combien de fois a-ton vu des chrétiens qui n’arrêtent pas de se plaindre ? De marmonner ? C’est à croire qu’ils vivent dans un asservissement total ! Imaginez que vous arrivez dans une nouvelle école ou que vous veniez d’être embauché dans une nouvelle entreprise. Cet établisse- ment a une très grande renommée. Les gens qui en viennent n’en tarissent pas d’éloges. Mais vous voyez qu’en fait ces gens n’arrêtent pas de se plaindre, pour un oui ou pour un non, ils ont toujours quelque chose à critiquer. En plus, ce sont des gens nerveux et irritables. Vraiment, ils sont mal dans leur peau. N’auriez –vous pas l’impression que ces gens sont hypocrites et que vous aviez été tout simplement trompé ? Peut-être que ces gens sont juste exi- geants, et qu’en réalité vous avez bel et bien atterri dans un paradis, mais pour le moment, vous ne pouvez pas en être sûr !! Vous avez envie de partir au plus vite avant de devenir des éternels insatisfaits comme eux.

Il en sera de même pour une personne qui regarde un chrétien de l’extérieur. Si le chrétien met plus en avant ses ennuis que les choses que Dieu lui a donné, la paix que Dieu donne, il -peut dire tout ce qu’il veut, personne ne le croira.

Alors, rappelons-nous chaque jour les bienfaits de Dieu. Rappelons-nous des moments où il nous a secourus, rap- pelons-nous du sacrifice sur la croix, de la paix quotidienne dont il nous comble et de toutes les choses qu’il nous donne. Prenons plaisir à les énumérer et à remercier Dieu pour toutes choses. En effet, Dieu ne nous donne-t-il pas la vie en abondance comme il est dit dans Jean 10. 10 ? Quand nous avons de la reconnaissance pour Dieu il nous sera plus facile de savoir que nous sommes privilégiés et ainsi, de le montrer aux autres.

Extrait – Mpamafy – Juillet-Août 2008 – Lili Razafiarison